“Vivre la veillée pascale…” en famille

Tout d’abord agissez avec simplicité en fonction de votre foyer. Nous ne sommes pas invités au mimétisme des célébrations que nous avons l’habitude de vivre en paroisse. Le temps de prière doit être calculé en amont et respecté pendant la célébration, en particulier si nous prions avec des enfants. Avec les jeunes enfants, n’hésitez à laisser exprimer leur joie. Personne ne sera présent pour vous faire des remarques ! Mais nous devons aussi tous comprendre que si la joie doit déborder, nous sommes en train de nous souvenir d’évènements graves et importants. Faites attention aux gestes posés en lien avec les règles du confinement. Un petit exemple pour éclairer ce dernier point : lors de la célébration de la Passion que nous vivrons entre prêtres de la paroisse, le célébrant principal sera le seul à vénérer la croix en l’embrassant, les autres concélébrants seront invités à venir s’incliner devant elle. Bons temps de prière et de joie !    Père Lelégard

Veillée pascale

La célébration proposée est organisée ainsi (à partir de la proposition diocésaine dont le lien est ci-dessus) :

On allume une bougie dans le silence comme entrée dans la célébration
G -Introduction (p. 51)

 

Liturgie de la Parole

L-L-L      Trois des lectures du jour       Genèse 1 (p. 52), Exode 15 (p. 55), Isaïe 55 (p. 57)
C – Chaque lecture est suivie d’un psaume avec son refrain : 103 (p. 54), cantique de Moïse (p. 56), cantique d’Isaïe (p. 58)
Gloria (p. 59)

C – Psaume 117 (p. 60)            Alleluia

L – Evangile de la Résurrection dans Saint Matthieu (p. 61)

Possibilité d’écouter la catéchèse pascale du FRAT 2015 de la minute 43,04 à la minute 55,38 : https://www.youtube.com/watch?v=RTNLDNdAWS0

Réactions libres des participants

Gestes

C – Litanie des Saints (p. 62)
Profession de foi baptismale (dialoguée) (p. 63)
Chacun se signe avec de l’eau placée au milieu de l’espace de la petite assemblée
G – Action de grâce (p. 65)
Notre Père
G – Bénédiction (p. 66)
C – Chant à choisir (p. 67)

Préparation 

Organiser l’espace : une disposition veillée (en rond) convient. On installe une bougie (de baptême par exemple) au centre. On prépare à côté un bol ou un petit saladier d’eau pour la bénédiction. On repère les textes dans un missel, sur le site du diocèse ou un application (aelf.org)
Répartir les rôles : un guide de la célébration (introduction/action de grâce/ bénédiction) ; des lecteurs (trois lectures, un évangile) ; chantre (pour chanter ou lire les psaumes de façon alternée chantre-autre(s) personne(s) et le refrain si on le connaît), l’alleluia de l’Evangile, la litanie des saints, « J’ai vu l’eau vive » (si on sait le chanter), chant final à choisir.

Conseil au guide et aux intervenants : pas besoin de parler entre les différents moments. Passer d’une chose à l’autre sans commentaire est plus signifiant. A part l’introduction ! Ce qui fait la qualité d’une célébration, c’est l’absence de temps morts et de commentaires).

Dialogue final

chacun dit à chaque autre (dans un brouhaha pascal) : Christ est ressuscité ! L’autre répond : Il est vraiment ressuscité !

 

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *