Fête missionnaire du Saint-Sacrement

Edito du “Paroissiales” du 3 juin 2018 par le père Pierre Delort-Laval, curé de Notre-Dame de Versailles.

C’est à travers des activités bien concrètes que se construit notre
communauté. La fête paroissiale est une bonne occasion de le souligner. Nous
prenons aujourd’hui un peu de distance par rapport à notre lieu habituel pour venir
à l’Ermitage. Nous nous y retrouvons pour célébrer, partager le repas, nous
rencontrer, jouer (pour les enfants)… Un grand merci, au passage, à tous ceux qui
préparent cet événement tout au long de l’année.
Il en va toujours ainsi dans l’Eglise : elle se construit concrètement. Bien sûr,
elle reçoit une définition mystique. Mais cette définition n’aurait pas de
consistance si une communauté donnée ne s’engageait pas résolument dans une
action ou une autre. C’est dans cet esprit que le conseil pastoral a travaillé cette
année. Pour que nous déterminions quelques actions, limitées mais efficaces, pour
vivre la mission. Elles seront présentées les 15 et 16 septembre, journées de
rentrée paroissiale.
L’eucharistie aussi est une expérience concrète. La liturgie est définie de la
même manière pour toute l’Eglise, mais chaque assemblée dominicale est
singulière. Elle a l’originalité de chacune de nos vies qui rend notre participation
personnelle irremplaçable. Elle a la figure particulière d’une communauté, des
liens qui nous unissent et de la mission que nous vivons. C’est ainsi que nous
fêtons la fête du Saint Sacrement.

Père Pierre Delort-Laval